top of page

"Je suis devant ton deuil comme une énigme" Freud.

L’être aimé n’est plus là physiquement, mais psychiquement il est toujours là, voire encore plus là. Est-ce un déni ?


Même quand les phases de deuil seront passées, on restera inconsolable parce qu'on a perdu l’autre mais aussi une partie de soi. Je ne serai plus jamais la fille de mon père ou le père/mère de, la petite fille de,…


Douleur physique et psychique, temporalité suspendue, temps qui ne passe pas... juste être là et continuer à avancer.


Bien à vous


Cabinet de kinésiologie ✧ Une vie plus zen Nathalie Marguerat ​Grand-Rue 15 1095 Lutry https://www.uneviepluszen.ch


#deuil #viepluszen

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page